Dans le cadre de mon travail, mon employeur prévoit de m'envoyer à Las Vegas vers le 20 avril 2006. Cette décision est intervenue fin janvier 2006. Je mets donc en oeuvre les démarches administratives.
Au cours de ce cheminement, alors que je m'aperçois qu'il me faut renouveler mon passeport expiré (coût 60€), je constate qu'il faut un Visa. En effet, la France ne délivre pas encore de passeport à puce (incluant des données biométriques). Par ailleurs, ce passeport étant postérieur au 20 octobre 2005, un visa est nécessaire.
Pourquoi un passeport récent entraine-t-il la nécessité d'un visa, alors qu'un plus ancien (à lecture optique, tout comme le récent) ne nécessite pas le visa ? Est-ce là une mesure de rétorsion des USA à l'encontre de la France pour ses prises de position dans l'affaire irakienne ?
Visa donc, soit. Première chose, le site internet nous apprend que des documents à remplir sont nécessaires (liste de tous les établissements scolaires fréquentés, liste de tous les déplacement à l'étranger durant les 10 dernières années...). Au-delà de ces questions, il faut surtout payer le Visa : 85 €.
Mais le véritable scandale est là :
Il faut convenir d'un rendez-vous avec un conseiller : aujourd'hui 14 février, la date du premier rendez-vous possible est le... 18 mai. Mon déplacement est prévu en avril : vous convenez aisément qu'il y a un problème.
Je me dis que non, ce n'est pas possible, il doit y avoir un moyen de trouver une parade pour les besoins professionnels : j'appelle donc le 0810... pour parler à quelqu'un. Et la nature des USA apparaît au grand jour :
L'appel coûte 14€50, payable par carte de crédit. OK, puisque c'est le seul moyen d'obtenir un information, allons-y. Lorsque la personne décroche, ses premières paroles ne sont même pas des mots de bienvenue ou de salutation (un bonjour n'écorche pas la bouche), mais quelle est votre carte de crédit, Visa (!!!), Mastercard...
Vous pouvez imaginer qu'aucune dérogation n'est possible (ce serait trop beau) et que non, il n'y a aucun moyen de se rendre aux USA, même en prévoyant son voyage deux mois de demi avant.
Un appel à 14€50, qui ne dure que quelques secondes. Et quand je fais remarquer que la politesse fait gravement défaut, je m'entend demander si j'ai une autre question.
Bravo l'Amérique...