Je vais vous expliquer la dérive des continents.

Tiens, pendant que j'y pense, un soir, j'étais en mission chez un client. Je devais y retourner le lendemain. j'avais un collègue au téléphone :
Il me demanda : "Demain, tu es là ?"
Je lui répondis : "Oui, je suis là ".
On se voit alors ?
Ben, non, puisque je suis là .
Alors, t'es pas là ?
Puisque je te dis que je suis là .
Je ne comprends pas...
Attends, je t'explique : je suis là , pas là . Je suis à mon là , pas à ton là .
Tout le problème, c'est que son là , c'est pas mon sol. Le sol là où il est, c'est pas le sol là où je suis.

Notre là c'est pas le même sol.

Vous voyez le rapport avec les continents ? Non ? Alors, je continue.
Si un indien est sur son sol, il dit "je suis là " ; l'esquimau sur son sol à lui dira aussi "je suis là ".
Et pourtant, ils ne sont pas ensemble.
Le Belge qui ne comprend pas encore, ça le fatigue, alors il dit "je suis las".
Mais si l'Indien chante un la, c'est le même que celui que l'esquimau chantera.

Moralité, le là qu'on dit c'est pas le même que le la qu'on chante, même si on chante le là qu'on dit.

Ca veut dire que des fois, si le sol n'est pas le même, le la lui, peut être le même.
Ca dépend du la.
Remarquez que si le sol est le même, le la peut quand même changer. L'opéra de Paris est à la même place depuis des années, et pourtant le la, il a changé : il a monté.

Vous me direz que si le la n'est plus le même, le sol a changé aussi. Et oui, conséquemment.
Le sol a suivi le la, alors qu'il le précède habituellement.
Vous comprenez le choc des plaques tectoniques ? Non ? Toujours pas ? Bon, je continue.
Notez que si le la ne le veut pas, le sol lui reste collé, au la. Alors le la, il en a marre du sol qu'il a. Il veut changer de sol.

Où vas-tu, fait le fa jaloux ?
Je change de sol, je vais au soleil, je vais me faire dorer.
Le la est au-dessus du sol, sous si, sans soucis et le do sur leur dos. Et le la qui va se faire dorer, et pourquoi pas Rémi, tant qu'on y est !
Le la monte. Le sol suit.
Le la monte Rémi !
C'est le rut majeur !

C'était pour vous expliquer la dérive des continents, les plaques terrestres. Le sol qui bouge là ou pas là . C'est pas facile, mais je pense que vous aurez compris.

Ne me demandez pas de recommencer, j'en ai plein le dos.